La menace de B2Gold à faire recours à l’arbitrage international

Qu’est-ce qui fait courrir cette société canadienne?
Se moque t-on de la plus grande juridiction du Mali ?
《Nous sommes confiants que la loi va être dite au Mali et le permis va nous revenir de façon légale. Nous sommes dans l’attente de voir ce que le nouveau gouvernement va faire . Au cas où ce gouvernement ne dit pas le droit, nous sommes prêts aller à un arbitrage international 》Ces propos sont du premier responsable de B2Gold . Est-ce pour nous faire savoir que le dernier mot leur revient?
En effet  Il y a quelques semaines, les leaders de la société candienne ( B2Gold ) animaient un point de presse sur l’affaire dite site de Menakoto l’opposant à Little By Mining? Leur éternelle  explication  devant les caméras ignorant le verdict de la plus grande juridiction du Mali,  prouve que ces derniers n’hésiteront point à fouler au pied toutes les lois du monde pour continuer à exploiter notre sol sur le dos fragile du peuple qui, si on ne prend pas garde, ne verra  jamais son or briller pour lui. Les récentes apparitions de son premier responsable, nous force à croire qu”au sein de cette société, on a vraiment du mal à accepter les choses telles qu’elles sont. C’est à dire; voire ledit permis attribué  à une société malienne dénommée Little BIG mining.
Rappelons que lors de  leur  dernier point de presse,  les dirigeants de cette société ont montré sans doute qu’ils ne sont nullement prêts à lâcher cette affaire au profit d’une société comme la notre, dirigée par nous et pour nous. Pourtant, malgré cette volonté de faire recours à la juridiction internationale, la B2Gold continue à se prétendre “bon élève ”  vis à vis de nos juridictions et leurs décisions.  Ces chasseurs d’or n’ont pas hésité de faire savoir à nos hommes en robe, leur intention de saisir le tribunal international. Est-ce pour dire qu’ici au Mali, on ne dit jamais la loi? Se moque-t-on de nos lois  d’où cette volonté à faire recours à une juridiction internationale en ignorant  la nôtre comme pas limpide?
En tout cas la rencontre de B2Gold avec la presse montre le degré de détermination de cette société étrangère et jusqu’où elle est prête à aller pour sa grande satisfaction.

 
Bechir Ben Haidara,

 BenMédia

Articles associés