Le cinéma comme vecteur de communication sur la migration et de renforcement des relations de coopération

Le Mali honore un de ses célèbres fils, réalisateur et pionnier du Cinéma. Le Président IBK l’a élevé au grade de Commandeur de l’Ordre National du Mali

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu en audience dans l’après-midi du samedi 15 décembre 2018, le réalisateur Maroco-Malien, Souheil Ben Barka, accompagné de Son Excellence Monsieur Hassan Naciri, Ambassadeur du Royaume du Maroc au Mali.

A l’issu de l’audience, le Président de la République, Chef de l’Etat, Grand Maître des Ordres Nationaux a élevé M.Souheil Ben Barka au grade de Commandeur de l’Ordre National du Mali pour la reconnaissance de ses mérites et ses efforts dans le développement du cinéma au Mali, au Maroc et dans le Monde. .
A sortie sortie d’audience, le Commandeur de l’ordre national du Mali a affirmé ses sentiments en déclarant « je suis tellement très honoré et très ému de cette surprise d’être décoré de la médaille de Commandeur de l’ordre national du Mali. C’est exceptionnel ; je suis tellement heureux. Merci pour tout, merci pour l’honneur. J’ai été très bien reçu, très bien accueilli » a déclaré Mr. Ben Barka avant d’affirmer ses futurs projets au Mali dans le domaine du cinéma.
Le célèbre réalisateur de courts et longs métrages est au Mali dans le cadre des journées cinématographiques Mali-Maroc qui ont débuté hier vendredi 14 décembre 2018 à Bamako sous le haut parrainage de la Première Dame Keita Aminata Maiga, Presidente de l’ONG AGIR, sous le thème « Cinéma et Migration ».
Le vendredi soir lors d’un diner gala, Mr. Ben Barka, a été distingué et a reçu les hommages appuyés de la Première Dame du Mali, Présidente de l’ONG AGIR, Marraine des journées cinématographiques Mali Maroc.
Souheil Ben Barka né à Tombouctou au Mali, il y’a 76 ans fut également Directeur du Centre Cinématographique Marocain de 1986 à 2003. Il a fait des études au Maroc, puis en Italie, au Centro Sperimentale de Rome. Parmi ses réalisations «Les Tambours du feu » qui sera projeté à partir de 17 h au Ciné-Magic Babemba de Bamako le samedi 15 Decembre 2018 , nous pouvons aussi citer entre autres son premier long métrage, “Les Mille et Une mains” en 1972, puis “La guerre du pétrole n’aura pas lieu” en 1975. Il prépare actuellement un film sur le grand géographe du XVIe siècle “Léon l’Africain”, qui aura pour titre “Le chrétien de la Mecque”. Le Maliano-Marocain envisage de réaliser un film sur le Mali.
L’audience s’est déroulée en présence du Ministre de la culture, du Ministre Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat et du Secrétaire Général Adjoint de la Présidence de la République du Mali, des directeurs nationaux cinématographiques du Mali et du Maroc et du représentant de la famille Ben Barka.

Source: Malijet

Articles associés