LE MAIRE DE SAFO GUIRÔ TRAORÉ PLACÉ SOUS MANDAT DE DÉPÔT PAR LE TRIBUNAL DE KATI

C’est un juge du Tribunal de Kati qui a dressé le mandat de dépôt à l’encontre du Maire de la Commune de Safo dans le cercle de Kati.

C’était le lundi 26 juillet 2021, suite à une pliante d’un particulier du nom de Tidiani Coulibaly, représenté par  Drissa Traoré pour escroquerie, abus de confiance et disposition de biens d’autrui.

Les faits:
Le Maire de Safo Guirô Traoré du fait de son appétit vorace pour les terres des paisibles populations, a décidé de remorcelé des terres des familles Kané du village de Tassan sise dans la commune de Safo sur une superficie de 127 hectares.

Hors depuis 2009, le site a fait l’objet d’un jugement de confirmation de droit coutumier à la faveur des Kané. Dans ce dossier, le droit coutumier de la famille Kané représentant Tiantina Kané 127 hectares fut d’abord confirmé en 2009 par le tribunal de Kati, la cour d’appel puis la cour suprême en 2012. Les arrêts sont disponibles. Le Maire a donc ignoré toutes ces décisions de justice et a procédé au morcellement et à la vente des parcelles sur ce site.

Les familles Kané ont donc a introduit une procédure en annulation des actes délivrés par le Maire au Tribunal administratif de Bamako puis à la section administrative  de la cour suprême qui a même donné un arrêt de  révision en 2016 en faveur des Familles Kané. Mieux , Llarrêt de la cour suprême a ordonné la démolition des réalisations illégalement faites sur le site après expulsion des occupants.

De nombreux occupants avaient malheureusement acheté à des coûts de millions auprès du Maire et avait déjà faits des réalisations.

Pour renter dans leurs droits spoliés,  par l’exploit l’huissier commissaire de justice Me cheick Oumar T. Dagnoko, les Familles Kané ont mis en exécution la grosse de démolition. Plusieurs immeubles bâtis sont devenus des tas de gravats.

L’une des victime du Maire Tidiani Coulibaly, résidant à Kayes, représenté par Drissa Traoré, s’est tourné vers le Maire qui lui a dûment vendu les parcelles et a demandé la restitution de ses biens sur les 2 parcelles qu’il avait acquis.  Il demande aussi d’être dédommager par le Maire. Le prix d’achat des deux parcelles et ses relations sont estimés à 40 millions de francs CFA.

Il va introduire une plainte contre le Maire et complices au tribunal de Kati pour escroquerie, abus de confiance.  La plainte est confiée à la Brigade Territoriale de gendarmerie Dialakorodji. D’abord le commandant de Brigade a cherché à avoir un terrain entre le Maire, ses complices et le plaignant. Mais ces démarches ont été buté au le refus du Maire de venir écouter le CB encore moins de faire une déposition.

Le CB a donc fais le PV des autres partis avant de transmettre le PV au procureur de Kati car le Maire ne s’est jamais présenté.
C’est ainsi que le Procureur du Tribunal de Kati a fait signifier par voix d’huissier une nouvelle convocation au Maire dans son bureau. Le Tribunal de Kati a convoqué aussi son géomètre Mamadou Konaté dit Kamaté, Nabi Traore un démarcheur, un intermédiaire Abdoulaye Cissé. Ils n’ont pas répondu à la convocation du tribunal arguant qu’ils sont des proches du Chérif de Nioro M’BOUILLE. Là aussi, ils ne répondront  pas.

Le juge a donc fait une réquisition pour aller cueillir le Maire et sa bande.
Après audition, ils furent tous placées sous mandat de dépôt pour escroquerie, abus de confiance et opposition à une autorité publique. Le Maire bénéficiant du privilège de juridiction, il sera placée devant la chambre criminelle de la cour suprême qui va designer une juridiction compétente.

Dans la même zone, il ya d’autres procédures en cours actuellement contre le Maire et des Complices. Sur le même site litigieux des Familles Kané, le Maire dans le dos du conseil communal vendu 400 parcelles aux travailleurs de l’hôpital Luxembourg pour un montant de 416 millions francs CFA.  Il aurait déjà perçu  un accompte de 216 millions et le reste du paiement se fait mensuellement après des prélèvements bancaires sur les comptes du personnel de l’hôpital.  Guirô a ouvert en son nom un compte privé à cet effet au détriment de l’état et de la Mairie.

Le Maire de Safo  Guirô Traoré qui séjourne désormais en prison est cas. Il se croyait   intouchable car rassuré de ses relations et dons de parcelles tout azimut à certaines autorités. Il a morcelé des TF et des parcelles des villages et des particuliers dans un désordre Total. Actuellement, il est l’objet d’une centaine de plaintes des victimes de tous genres.

Guirô Traoré est un danger publique parce que ses nombreux forfaits sont à la base de nombreux soulèvements dans la commune de Safo. Nous saluons ce courage de la justice notamment le tribunal de Kati qui a même si c’est tardif à mis hors d’état de nuire ce bandit exceptionnel. Beaucoup se demandent encore qui protégeait ce Maire ? Le Ministere ou la justice ?
Il a fallu qu’il nargue les magistrats pour aller finalement au gnouf ! Mais pour combien de temps ? On ne saurait le dire car Guiro s’est immensément enrichi en détournant les biens immobiliers de nombreux innocents. Il compte beaucoup sur sa fortune et ses actes de maraboutages pour amadouer les autorités et fera tout pour échapper à la justice.

La vérité finit toujours par triompher. Guirô Traoré est fichier dans tous les annales de l’administration générale. Tout se qui porte sa signature est un document suspect et n’a pas de valeur auprès des populations tellement, il est dans le faux et l’usage de faux.

Espérons que son arrestation soit un début de justice pour ses milliers de victimes.

Seydou Oumar Traoré, Journaliste

Articles associés