SORTIE DE LA 28ÈME PROMOTION DES ÉLÈVES SOUS-OFFICIERS DE LA POLICE NATIONALE :L’ADJUDANT DE POLICE CHEICK ABOU KEÎTA IMMORTALISÉ PAR LES AUTORITÉS DE LA TRANSITION

La cérémonie de baptême de la 28ème promotion des élèves sous-officiers de la police nationale a eu lieu ce vendredi à l’école nationale de police Amadou Touré dit Ghandi en présence du ministre de la sécurité et de la protection civile. Ils sont donc 2960 fonctionnaires dont 699 personnes féminins. Cette 28ème promotion porte le nom de Feu l’Adjudant de police Cheick Abou Kéïta, un fonctionnaire de police assassiné récemment à Kita dans l’exercice de ses fonctions.

Dans son mot de bienvenue, le directeur de l’Ecole de police, commissaire divisionnaire Sory I Ousmane Sidibé dira cette cérémonie marque la fin de la formation professionnelle de neuf (9) mois. Ce contingent, selon lui, comprend près de 3 000 fonctionnaires de police. Un nombre, a-t-il dit, qui n’a jamais été atteint depuis l’indépendance de notre pays.

Pour le directeur général de la police, Inspecteur général Soulaïmane Traoré, il a été question de sécurité à travers les modules dispensés par des instructeurs permanents ou non permanents, et des intervenants extérieurs. Ces modules, a-t-il souligné, sont bien entendu adaptés à l’évolution du phénomène criminel dans un monde en pleine mutation.

Le directeur général de la Police nationale a remercié tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette formation qui va permettre à ces futurs fonctionnaires de police d’apporter des réponses appropriées aux missions de la police qui sont entre autres assurer la protection des personnes et des biens, maintenir l’ordre public, veiller aux respects des lois et règlements, prévenir et réprimer les faits délictueux et criminels en arrêtant leurs auteurs et en les déférant devant la justice.

« Conscients du fait que vous constituez désormais le maillon sécuritaire le plus proche des populations et par conséquent le premier rempart contre l’insécurité grandissante, vous vous engagez à compter de ce jour à lutter avec courage et détermination contre la délinquance et la criminalité sous toutes ses formes. Notre stratégie actuelle de maillage du territoire national par la création de plusieurs dizaines de commissariats et de Groupements mobiles de sécurité vise à faire de la Police nationale, une force de sécurité plus efficace, plus proche des citoyens, et capable de répondre aux multiples défis et menaces que représentent aujourd’hui les malfrats et les terroristes ».

L’Inspecteur général Soulaïmane Traoré a appelé les élèves sous-officiers à s’inspirer de Feu l’Adjudant de police Cheick Abou Kéïta qui fait parti des hommes ayant de façon indélébile consacrer leur temps par le sens élevé du devoir et du sacrifice. « En entrant dans la police, vous vous engagez à lutter contre la criminalité et la délinquance car vous êtes des gardiens de la paix au service de la protection de la population et de la sécurité de ses biens ».

Le directeur général de la police nationale a remercié les plus hautes autorités de la Transition et particulièrement le ministre de la sécurité et de la protection civile pour leur engagement constant auprès des forces de défense et de sécurité.

L’inspecteur général de police a demandé aux stagiaires de faire preuve de dévouement et de loyauté au service du pays. «A compter d’aujourd’hui, vous servez une cause qui vous dépasse : la sécurité et la protection de nos compatriotes. A compter d’aujourd’hui, vous exercez un des plus nobles métiers : la défense des faibles, face aux agissements souvent violents des mafieux et des terroristes », a-t-il lancé.

Ali24

Laisser un commentaire

Articles associés