Se basant sur un procès-verbal d’enquête de la Gendarmerie, l’ancien Garde des Sceaux, Mohamed Aly Bathily rompt le silence dans l’affaire des 21 bérets rouges: “Le Colonel Blonkoro Samaké dit que c’est Amadou Haya Sanogo qui lui a communiqué les noms

Pour l’une des rares fois, l’ancien ministre de la Justice, Mohamed Aly Bathily rompt le silence sur la disparition des 21 bérets rouges, tués à Diago, en 2012. C’était lors d’une conférence de presse tenue, lundi dernier, à la Maison de la presse.

Suivant le procès-verbal d’enquête de la Gendarmerie nationale, qu’il dit avoir consulté auprès d’un journaliste de Jeune Afrique, qui a bien voulu le lui communiquer, il donne des éclairages sur cette affaire que la justice malienne a encore du mal à trancher, ce, depuis la Cour d’assises Spéciale de Bamako en transport à Sikasso, en 2016.

Source : L’Indépendant

Articles associés